11/10/2016

A la suite de la publication de la lettre d’orientation des ministres au CEPS, le SNITEM appelle solennellement les autorités étatiques à mettre en oeuvre sans délai un plan d’urgence en vue de résoudre la situation inadmissible qui prévaut en matière de retards d’inscription des dispositifs médicaux (DM) au remboursement sur la LPPr3. Cette situation ne peut plus durer, selon l’organisation professionnelle.

 

Télécharger le communiqué de presse